Bonnefoy

Nom complet : Yves Bonnefoy
Fiche Wikpédia
Acheter les livres de Bonnefoy sur AbeBooks



Naissance : 1923 à Tours (Indre-et-Loire, FR)

7 livres

7 livres
Auteur Titre Publication Genre
Bonnefoy
Ce qui fut sans lumiere
Ce qui fut sans lumière
Bonnefoy
Dans Leurre du seuil
Dans Le Leurre du seuil
1975
Bonnefoy
Du Mouvement et de l immobilite de Douve
Du Mouvement et de l'immobilité de Douve
1953
Bonnefoy
Hier regnant desert
Hier régnant désert
1958
Bonnefoy
Improbable
L'Improbable
1959
Bonnefoy
Les Planches courbes
poésie
Bonnefoy
Pierre ecrite
Pierre écrite
1965

1 citation de Bonnefoy

  • « S'il te plait soit mon père! soit ma maison! »

Vos 55 commentaires sur Bonnefoy

14 juin 2007 à 22h46 par Cindy :
Bon les TL c'est demain la dernière ligne droite ... Bon courage à tous et petit mot de dernière minute - Bonnefoy est un très bon livre quand on s'intéresse un minimum aux thèmes réccurents!

Perso j'ai adoré les figures mythologiques!

14 juin 2007 à 19h02 par leticia :
eh pourkoi ya rien sur les planches courbes?????????????????????????????????????????????
??????????????????????????????
???????????????????ils se sont pas foulés, c'est a nous qu'on donne tout le travail hein? donnez nous notre bac tt de suite alors!!

24 mai 2007 à 17h22 par Marie-Liesse :
Bonjour à tous! Je suis en terminale L,et c'est en cherchant des informations sur les "Planches Courbes" que j'ai découvert ce site. Il est vrai que c'est une oeuvre qui, au premier abord est incompréhensible, mais à force de la lire, il y a des passages qui s'éclaircissent et... d'autres qui restent obscures aussi!!! Du point de vue philosophique, je trouve cela très intéressant, et les interviews trouvées sur le site suivant éclairent sur la pensée de l'auteur:www.ac-amiens.fr/pedagogie/lettres/lycee/bonnefoy/bonnefoy.htm - 9k . Je le recommande à tous ceux qui souhaitent en savoir plus et ne pas trop échouer au Bac si nous tombons dessus.Bon courage à tous les bacheliers et bonne chance!

14 mai 2007 à 11h13 par Cousin :
est-il possible qu'on m'eclaire sur le sujet suivant : quelle peut être la signification du motif de la barque dans le recueil Les Planches Courbes ? Merci beaucoup

03 mai 2007 à 18h51 par Line :
l'an prochain ils vont étudier:(les term' L)

°Roméo et Juliette
°Les contes
°les plancges courbes
et le quatrième ze sais pu...
mais on a po trop a se plaindre je crois comparé à ce qu'ils vont manger...
moa j'aime bien Les planches courbes...
fin jviens de commencer
mais ça m'plait... faut pas s'arrêter aux mots faut vraiment écouter (ptit conseil lissez le a voix haute)
faut pas interpréter faut pas chercher faut se laisser faire et après hop hop hop on entre tout seul dans cet univers hors du commun!

29 avr 2007 à 16h53 par sabou :
bonjour,pouriez vous m'éclairer sur la signification du "je" "nous" "ils" dans le receuil des planches courbes !Merci
cordialement

23 avr 2007 à 18h53 par julie :
bonjours jaimerai savoir si kelkun a déjà travailler sur le souvenir avec bonnefoy?? car jai une disserte a faire et le sujet est : Que révèlent les sections au programme quant à la place et a la fonction du souvenir dans la céation poétique de bonnefoy ? voilà svp jaurai besoin dun coup dpouce!!biz

21 avr 2007 à 18h15 par Totoffe la science :
Qu'est ce qu'il est chiant s'bouquin,et dire qu'notre prof a passé cinq mois à nous faire cours sur Ovide et Perrault.J'crois qu'j' ai intéret à cartonner en philo au bac, parce que si y tombe bonnefoy et Diderot "it will be "rattrappage ou pire encore..Au fait y a t'il qq' un pour m'expliquer ce qui est source de modernité et de tradition hors mis les images,les références à la mythologie et la construction des vers dans les P.C.?(j' crois qu'cest tout d' ailleurs)

15 avr 2007 à 22h03 par lola :
Le recueil de Bonnefoy paraît complétement incompréhensible au premier coup d'oeuil mais quand ona décortiqué le texte, c'est suiper simple. Ilutlise beaucoup de figure mythologiques, notemment Cérès pour désigner sa mére, la référence de Keats qui l'a aider à comprendre le pouruoi de la réaction de sa mére. C'est rés riche j'ai adoré!!!

20 mar 2007 à 21h50 par Gwenael :
Comme vous le savez, Yves Bonnefoy se bat dans les planches courbes contre le langage conceptuel (celui avec lequel même j'écris, celui que l'on nous enseigne à l'école (p88 avec la salle de classe). Ce langage conceptuel nous enferment dans un "monde image", c'est-à-dire un monde de signe, de concept, ce qui peut provoquer un sentiment d'exil (voir contexte hitorique, culturel et biographique de l'auteur). C'es un homme coupé du monde qui est violent et qui fait souffrir les gens, tout en leur faisant perdre leurs sens. Ceci mène donc l'auteur à crée une poésie de la présence, de l'altérité. C'est une volonté de communier, fusionner avec le monde sensible. Mais ce langage conceptuel l'emmène également à nous montrer l'éthique du don. On sais que Bonnefoy est un humaniste, part sa poésie, on peut y voir une création de l'utopie humaniste, c'esy à dire l'avènement d'un monde second ou les valeurs humanistes et le sentiment de l'unité seraient durables. Sa poésie est donc une voie pour "rédiner le monde" et accepter la finitude, il s'agit donc d'une quête existentielle (d'où l'importance du thème de la navigation) siuée "entre deux mondes", "entre deux rives". Les planches Courbes est donc une poésie en acte et auto-reflexive. Le poète adopte une attitude qui vacille entre confiance et défiance, mais il garde foi dans la poésie qui pour lui est une nécéssité. Pour la mettre en oeuvre, il faut respecter 4 points.
-Il faut écouter, se recourber vers l'enfance (celle de Toirac). L'enfant y est idéalisé, c'est celui qui ne parle pas.
-Il faut se souvenir et activer ses souvenirs, mais la mémoire est volontairement déficiente ou trompeuse et l'enfance réelle (de Tours) semble un exil.
-Il faut s'ouvrir à l'imaginaire et se mettre à l'écoute de "la voix" par deux procédés:
1) par le rêve et la rêverie, mais cela présente des dérive narcissique, c'est à dire un repli sur soi. C'est également un risque de fausse altérité car "dans l'essence du rêve, il y a abolition d'autrui" (La vérité de parole).
2) Par les mythes et légendes (irruption du merveilleux) qui véhiculent des modèles auxquels s'identifier pour tisser des liens et accepter la mort (c'esy la poétique du don de soi, l'utopie humaniste)
-Il faut également, à partir de la mémoire et du rêve, réaliser un travail d'écriture pour trouver la "vérité de parole" et la simplicité et le dépouillement des mots passent par le goût des "choses simples", l'importance des sens (synesthesie) afin de représenter le monde sans le désincarner (le langage conceptuel est défini comme "excarnation" par Bonnefoy)

En espérant que cela puisse vous aider un tantinet soit peu.

Gwenael, élève de TL.

20 mar 2007 à 21h46 par Gwenael :
Comme vous le savez, Yves Bonnefoy se bat dans les planches courbes contre le langage conceptuel (celui avec lequel même j'écris, celui que l'on nous enseigne à l'école (p88 avec la salle de classe). Ce langage conceptuel nous enferment dans un "monde image", c'est-à-dire un monde de signe, de concept, ce qui peut provoquer un sentiment d'exil (voir contexte hitorique, culturel et biographique de l'auteur). C'es un homme coupé du monde qui est violent et qui fait souffrir les gens, tout en leur faisant perdre leurs sens. Ceci mène donc l'auteur à crée une poésie de la présence, de l'altérité. C'est une volonté de communier, fusionner avec le monde sensible. Mais ce langage conceptuel l'emmène également à nous montrer l'éthique du don. On sais que Bonnefoy est un humaniste, part sa poésie, on peut y voir une création de l'utopie humaniste, c'esy à dire l'avènement d'un monde second ou les valeurs humanistes et le sentiment de l'unité seraient durables. Sa poésie est donc une voie pour "rédiner le monde" et accepter la finitude, il s'agit donc d'une quête existentielle (d'où l'importance du thème de la navigation) siuée "entre deux mondes", "entre deux rives". Les planches Courbes est donc une poésie en acte et auto-reflexive. Le poète adopte une attitude qui vacille entre confiance et défiance, mais il garde foi dans la poésie qui pour lui est une nécéssité. Pour la mettre en oeuvre, il faut respecter 4 points.
-Il faut écouter, se recourber vers l'enfance (celle de Toirac). L'enfant y est idéalisé, c'est celui qui ne parle pas.
-Il faut se souvenir et activer ses souvenirs, mais la mémoire est volontairement déficiente ou trompeuse et l'enfance réelle (de Tours) semble un exil.
-Il faut s'ouvrir à l'imaginaire et se mettre à l'écoute de "la voix" par deux procédés:
1) par le rêve et la rêverie, mais cela présente des dérive narcissique, c'est à dire un repli sur soi. C'est également un risque de fausse altérité car "dans l'essence du rêve, il y a abolition d'autrui" (La vérité de parole).
2) Par les mythes et légendes (irruption du merveilleux) qui véhiculent des modèles auxquels s'identifier pour tisser des liens et accepter la mort (c'esy la poétique du don de soi, l'utopie humaniste)
-Il faut également, à partir de la mémoire et du rêve, réaliser un travail d'écriture pour trouver la "vérité de parole" et la simplicité et le dépouillement des mots passent par le goût des "choses simples", l'importance des sens (synesthesie) afin de représenter le monde sans le désincarner (le langage conceptuel est défini comme "excarnation" par Bonnefoy)

En espérant que cela puisse vous aider un tantinet soit peu.

Gwenael, élève de TL.

10 mar 2007 à 22h22 par valentin :
au bac blanc j'ai pris les planches courbes résultat: 5/20 c'est trop la galère ce put... de bouquin c'est a vouloir prendre sa barque pr passer ds l'autre monde!bon courage a tous mes confrères de terminale L!On va tous mourriiiir!ptdr!

24 jan 2007 à 17h52 par Nono :
Personnellemnt et après l'avoir étudié je trouve ce livre génial. J'aappréhendais beaucoup au tout début et comme la plupart d'entre vous j'y comprenais rien mais en fait ce n'est pas si abstrait que ça lorsque l'on étudie le bouquin de plus près. Mais bon je vous souhaite bon courage parce qu'il est vrai que toutes les figures et les images sont plutôt abstraites et difficile d'accès à la première lecture. L'aide d'un prof s'impose alors si vous avez des problèmes avec l'étude du texte et que votre prof de litté a un tant soi peu de pédagogie il faut réellemnt e profiter pour lui demander des explications aus ujet du texte sinon c'est foutu. jr pense en plus que l'on a de fortes chances pour qu'il tombe au bac vu que c'est sa dernière année dans la liste du bac de terminale L. Bon courage à vous tou, bonne année aussi un peu enretard et que cette année qui est celle de votre Bac vous porte chance.

13 jan 2007 à 13h42 par Daëlith :
J'ai trouvé ce bouquin bien trop abstrait, ce qui gâche toute l'éventuelle beauté de sa poésie...


Y'en a marre qu'on décide de nous imposer d bouquins qui nécessitent impérativement une traduction du prof pour être compréhensibles !

07 jan 2007 à 13h17 par Laurence :
je suis une maman dont la fille est en TL. Comme tous les autres, elle se casse la tête sur ce livre. Ces messieurs de l'éducation nationale déplorent qu'il y ait de moins en moins d'élèves en L; évidemment avec de tel bouquin (sans compter les autres à étudier). Je me suis amusée à estimer le temps à passer par semaine pour le travail perso selon les profs, c'est facile vous multipliez votre emploi du temps par 2. Attention les enfants vous allez devenir noeud noeud , plus de sport, plus d'activité de loisir, ne songeez même pas à une fête avec les copains. Hé oui, messieus de l'éducation, il faut bien que ces petits mangent et dorment un peu ( sans compter pour certains des trajets d'une heure matin et soir en bus; des emplois du temps à ch... dsl pour le mot) Voilà viveles maths tout compte fait.Je ne parle même pas de programmes hyper-conséquents en philo et hist-géo; il faudrait que l'éducation nationale soit un tantinet plus réaliste. Bon allez BON COURAGE A TOUS

04 jan 2007 à 22h27 par Ornella :
une fois que tu la étudié c pa mal!!!

27 déc 2006 à 17h45 par lailah :
jveu just savoir ki est le cinglé qui a decidé de nou fer subir ça . jsui mahoraise et deja jpige pas gran chose au françai alor a ça ; c de la torture . et en plus les profs son dune débilité ; jsui sur ke mm eu ne lon pa bien compri alor nou lexpliké revien a nou enfoncer encore plus

12 déc 2006 à 21h30 par :-P :
oué ça aurait été sympa de réparer l'erreur vu la date... ya les bac blances bientôt.. hum jV aller voir ailleurs

26 nov 2006 à 22h22 par chagirlpf :
les planches courbes, c a dormir debout. A Tahiti on planche sur ce livre.

13 nov 2006 à 18h27 par jessica :
Ce livre est totallement..répétitif et NUL

11 nov 2006 à 18h16 par :
se livre parait compliqué mais quand on commence à savoir de quoi et surtout de qui il parle ca devien bcp plu interessant!

03 nov 2006 à 19h41 par :
OK, j'avoue. J'ai oublié de référencer Les Planches Courbes.... Mea culpa. Je répare l'erreur!

31 oct 2006 à 16h18 par clémence :
merci de votre aide ^^elle m'a été bien précieuse!!(ironie bien sûr...)s'il vous plaît parlez des planches courbes!!

22 oct 2006 à 20h45 par Clément :
et les planches courbes ???

12 juin 2006 à 16h41 par Raspoutine :
Selons mon honorable professeur, il semblerait que le cour officiel ait reçu un coup dur, lors d'une réunion sur le livre Yves Bonnefoy était au premier rang et après une heure de démonstration sur le livre M.Bonnefoy s'est exprimé très gentiment pour expliquer au brave orateur que son explication était... au mieux un contre-sens, au pire un non-sens.
Ce qui expliquerait pourquoi il n'y a aucun cour sur internet. En attendant il reste Kafka, Ovide et LaBruyere... Qui a dit que c'était censé vous consoler?

09 juin 2006 à 16h45 par nina :
mé ji croi pa il oublit la seul oeuvre importante o programme et mette mm pa de citation il se fout de notre gueul oukoi !!!

05 juin 2006 à 15h30 par lice :
mais c assez simple les planches courbes en fait, je préfererai tomber sur sa que LA BRUYERE!!!! Au secors!!! c trop pas interessant!

04 juin 2006 à 13h45 par ... :
afreux bonnefoy, merci pour le bac, on va être plantés nous les L, ben tant pis, de toute manière on peut rien y faire..
bne chance a tous

03 juin 2006 à 13h54 par camille :
pr vs aider ya une interviex ou yves bonnefoy explique son bouquin dans un langage comprhensible pr tous . il suffit de tapper derniére interview de yves bonefoy é vs laver sur le net . Ninon un conseil il faut aborder le livre avec détachement é simaginer le monde dans le lekl il cherche a ns faire renter vs avé tous d momen de votre enfance bien précis com lui..sinon il fo retenir limage de la barque , le mélange du passé , présent et future , lorignialité des ces poésies tanto prose tanto rimes , conaitre un peu sa biografie , conaitre kelke citation du livre , parler de la présence de la nature , dire kil aborde d thém poétique connu com la nature et lenfance mé avec orignilatié com en prose , la barque et ses vers indécriptibles...
rien né dificile il fo se laisser porter é analyser son monde.
bon courage a tous

03 juin 2006 à 11h33 par philou :
g rien trouvé sur le web qui soit intérressant et pa tro compliqué à comprendre sur ce livre de fou...
pitié, yves, vien nous expliquer ce que tu veu nous dire dans ton foutu bouquin!!!

23 mai 2006 à 20h48 par georges :
loutre

22 mai 2006 à 19h31 par amandine :
dite moi ou je pourrais trouver 1 peu daide pour les planches courbes jé ds dem1 marci amande

20 mai 2006 à 14h04 par nolwenn :
Z'êtes quand même po fins... A quand la mise à jour du site? Z'avez pas peur des sites concurrents qui eux parlent du bouquin des planches courbes? 'Faudrait un peu s'affoler sur le programme des TL de cette année vous croyez pas?? 'Serait grand-temps je crois !

C'est pas aujourd'hui qu'on vous accordera un prix web pour votre aide aux lycéens ptdr... Mais pour le prix des pas-doués, promis on pensera à vous :D

17 mai 2006 à 17h56 par sandra :
franchement je c pa qui est le génie qui a décidé de ns fair étudié ça mais il devait pas êtr bien net !!!
un peu d'aide ça serai pa du luxe !!

15 mai 2006 à 21h55 par laura :
Je trouve ça honteux qu'on ait pas un peu plus d'aide.
Ces textes sont super interessants mais difficile d'accès...
un peu d'aide serait la bienvenue!!!!
Bon courage à tous les littéraires pour l'étude de cette oeuvre.

13 mai 2006 à 21h27 par coraly :
la barque sert à passer à l'autre rive c'est à dire le monde poétique. quitter notre langage banal (la prose) qui ne veut rien dire : nos mots ne parlent pas pour bonnefoy. Seule la poésie donne une atmosphère, décrit les sentiments etc

08 mai 2006 à 05h07 par sarah :
merci sam mai sa je croi k je lai compri k le passage c de la vie a la mort le truc k je compren pa c le leurre des mots oki c pr montrer kom koi fo pa d limiter o mots o langage e la maison natale cle souvenir mai voila ds le spalnches courbes ce nest pa d vers mai d la prose dc d recit mai la je ss pomer pkoi alor c d la poesire si il na pa d regle c peut etre pr etre libre pr k le lecteur lise kom il veut bref trop compliquer merci bye

08 mai 2006 à 05h04 par sarah :
aider moi pour les planches courbes svp!!!!!!

01 mai 2006 à 10h39 par Sam :
Si je me souviens bien la barque ça représente le passage de la vie à la mort. D'ailleurs dans tout le livre "Les planches courbes" on parle de ce passage.

Pour comprendre le livre, il faut avoir à l'oeil des grandes oppositions qui reviennent à travers tout le livre: d'un côté OMBRE, VUE et ECRITURE sont opposés à LUMIERE, OUIE et PAROLE. La vie sur terre est associée à l'ombre et la vie dans l'au-delà à la lumière.

Bonnefoy utilise souvent aussi les 4 éléments du monde cosmique (le feu, eau, vent et terre).

Maintenant, fini les tuyaux ! Trouvez le reste par vous même, j'y suis bien arrivé moi ! En espérant que ces quelques pistes vous aident...!

15 avr 2006 à 22h41 par :
Il ne reste plus qu'à espérer que ça ne tombe pas au bac..

14 avr 2006 à 16h13 par Jeanne :
C'est vrai, les planches courbes sont au programme et personnelement, je n'y comprend rien du tout!!!!

13 avr 2006 à 15h10 par albane :
Svp!!!à propos de la barque,qu'elle peut-être sa signification???

11 avr 2006 à 13h37 par Romain :
SVP!!!!!!!! Les planches courbes sont au programme de litérature dons si vous voulez parlez de Bonnefoy il serait naturel de parler de cette oeuvre.

09 avr 2006 à 21h48 par Amina :
je vais pas faire dans l'original mais les planches courbes????
parce que c'est au programme contrairement aux autres!! et en plus c'est super compliqué à comprendre!!! perso je pige que dal !!!!

07 avr 2006 à 16h20 par Céline :
En effet, Les Planches Courbes manquent alors que cet ouvrage est au programme, c'est quoi cette histoire ?
Y a 4 docs référenciés ms évidemment ils ne ns servent à rien, où est l'intérêt ?

27 mar 2006 à 22h22 par florencia :
les planches courbes!!!!un peu d aide ce serait bien a qqs semaines du bac n est ce pas?

27 mar 2006 à 15h26 par céline :
et bah voila rien sur les planches courbes ! et moi comment je fais pour mon DS de demain hein hein ?!!

22 mar 2006 à 14h04 par mélissa :
Vous aussi vous vous prenez la tête avec ce livre débile où on comprend rien?? Quel prise de tête!!! Merci l'éducation nationale! Bon courage à tous

21 mar 2006 à 14h37 par anissa :
POURQUOI Y'A RIEN SUR LES PLANCHES COURBES?il me semble que c'est au programme nan??

18 mar 2006 à 19h57 par cindy :
je ne voudrais pas avoir l'air de rabacher mais les planches courbes??? C'est au programme et un ptit peu d'aide ca serai pas mal,

18 mar 2006 à 19h56 par cindy :
je ne voudrais pas avoir l'air de rabacher mais les planches courbes??? C'est au programme et un ptit peu d'aide ca serai pas mal,

12 mar 2006 à 17h05 par te amo :
c vrai en plus les planches courbes st au programme

10 mar 2006 à 19h53 par Véro :
Ba oui c'est vrai et les planches courbes ? lol

02 mar 2006 à 19h06 par Marine :
je suis tout a fait d'accord avec elise! Et les planches courbes alors?????

08 fév 2006 à 15h36 par elise :
et les planches courbes alors??????????

Laisser un commentaire

Votre commentaire :

Votre nom :