Document

Explication de texte : Correspondances

A propos du document

  • Type de document: explication de texte
  • Disponible sur le site : site perso Free
  • Visité 23503 fois

Vos 43 commentaires sur ce document

08 mai 2014 à 12h00 par Amaury :
C'est quand la date de sortie des hiboux de beaudelaire






08 mai 2014 à 11h59 par Amaury :
C'est quand la data de sortie des hiboux de beaudelaire






22 juin 2012 à 15h50 par Antoine :
Vous êtes vraiment des bolloss ceux qui mette des commentaires inutiles "Nik ta mère" déjà apprend a écrire

08 mar 2012 à 12h39 par nytope :
"A propos du document

* Type de document: explication de texte"

Ce n'est donc pas un commentaire,l'explication linéaire est voulue et c'est au lecteur de structurer tout ça après.

N'empêche que avec ça je comprends toujours pas le texte...

18 fév 2012 à 10h35 par :
nul

13 déc 2011 à 12h30 par Mustapha ANFADOUAK :
rien à dire! Un commentaire qui nous redonne le goût de la lecture avertie! Bravo!...à retenir:

1-les fleurs poussent toujours sur le fumier.
2-le sensible est le reflet de la réalité intelligible.
3- dans la diversité du corps, il y a l'unité cérébrale.
4- On remonte vers le bien à partir d'une dégradation.
5- la profondeur du visible est l'invisible.
6- la vie conjugale est l'union des contraires pour l'éternité.
7- Deux moyens pour s'élever: l'art et l'amour.
8- le poète a des ailes géants qui l'empêchent de marcher.

27 sep 2011 à 22h10 par omaima fati :
tres bien .et bon commentair

29 mai 2011 à 20h28 par zebi :
vos méres

10 mar 2011 à 20h45 par michelle cendras :
j'ai vraiment trop aimer ca m'a aider pour mon examen et j'espere que vous continuerai ds cette lancer svp je veux une explication du poem LE CHAT a plus

07 mar 2011 à 04h40 par ta mere tout nue!! fucker! :D :
bande de fucking con!!! c n'importe koi stesti de site la une chance que c sa que j'ai demander ecoute!! sa m'aide en criss!!!!

01 mar 2011 à 08h11 par ti z'étoile 97440 ^^ :
salut salut!! je n'appelle Lorenza, j'ai un commentaire à faire sur les correspondance de Baudelaire, je trouve que votre analyse est très fournis, je pense m'en servir pour mon analyse à moi!!! je vous en remercie!! à la prochaine

02 fév 2011 à 12h37 par carlos glago :
je veus un expose bien detaille sur le roman sous l'orage de Seydou badian

22 jan 2011 à 17h40 par pelagie :
on s'enfou d ta vie

10 jan 2011 à 15h33 par Manon :
Je suis d'accord avec certains, c'est une analyse linéaire ! Mais moi, ça m'a beaucoup aidé pour refaire l'analyse d'un texte que je n'avait pas bien compris en cours. C'est certain qu'il ne faut pas le réutiliser tel quel pour l'oral de bac, il faut le retravailler, faire des parties pertinentes, mais les procédés sont bien relevés, le texte est bien expliqué. C'est la seule explication potable que j'ai trouvée sur Internet. C'est plus simple de se faire une fiche de révision avec une explication strophe par strophe qu'avec une explication déjà organisée, parce on a plus de mal à se détacher d'un commentaire tout fait et de trouver son propre raisonnement...

21 oct 2010 à 23h50 par cjuju :
vous neme renseigner pas

02 juil 2010 à 16h30 par :
marre du bac :/

02 juil 2010 à 16h24 par lekipe de france x) :
on s'en fou de ta vie

02 juil 2010 à 16h23 par dindon :
j'ai pris mon ptit deg :D

02 juil 2010 à 16h22 par :
c'est une aberration total !! je suis outré par les commentaires de certain individus! vous y accéder gratuitement et vous osez vous plaignez ???? mais sur quel planète vit-on ?

06 avr 2010 à 20h13 par dd :
fuck le bac!!!!!!!!!!j'en émar

03 déc 2009 à 08h42 par ... :
le plan est trop linéaire. il faut trouver des axes de lectures qui ne suivent pas l'ordre du texte !

29 nov 2009 à 22h31 par jojo :
franchement on s'en fiche mais royale quoi!! vous vous prenez la tète pour rien sa fait pitié.... . il est parfait se commentaire tu as dis tous ce qu'il y avait a dire et puis l'examinateur il te met la moyenne pour sa donc tu t'en fous. de toute façon sa te servira a rien dans la vie!!!!!!!! sa sert à rien pour trouver du boulot!!!!!!!!!

29 nov 2009 à 22h31 par jojo :
franchement on s'en fiche mais royale quoi!! vous vous prenez la tète pour rien sa fait pitié.... . il est parfait se commentaire tu as dis tous ce qu'il y avait a dire et puis l'examinateur il te met la moyenne pour sa donc tu t'en fous. de toute façon sa te servira a rien dans la vie!!!!!!!! sa sert à rien pour trouver du boulot!!!!!!!!!

15 oct 2009 à 00h44 par zainab bennani :
?????????

15 oct 2009 à 00h41 par beenani smires zainab :
non la correspondance peut prendre plusieurs sens il peut signifier: ressemblance èchange de lattres carnet de notes le relais(dans les transpors) coirrier des lecteurs

15 oct 2009 à 00h01 par zainab bennani :
nom beennani smires prènom zainab date et lieu de naissanne: 1995/07/09 nationalitè maronaina sitution familie sans marièe moi elever j'apit a BARAT ma classe s.m.b.a

04 oct 2009 à 19h20 par mbaku charithe :
mescommentairsetsdevousconnaitre

04 oct 2009 à 19h20 par mbaku charithe :
mescommentairsetsdevousconnaitre

02 juil 2009 à 15h21 par plastiique Boy :
je ne suis pas d'accord avec ceux qui trouve que cette analyse est mauvaise, moi je passe l'oral de français demain et je stresse un peu mais je suis super content d'être tombé sur cette explication car les lecture analytique de mon prof été quelque peu incomplète.MerCii beaucoup =)

01 juil 2009 à 20h31 par Manou :
I-correspondances horizontales
II-correspondances verticales
III-poete=dechiffreur de symboles.

mais reste a trouver des bonnes sous-parties, mais a mon avis, c'est un plutot bon plan. Et cette analyse est bonne, mais pas structuree du tout, dommage..

25 juin 2009 à 01h57 par . :
c bien mais un peu mal structure

10 juin 2009 à 19h01 par Loana :
grave tt a fait daccord

06 juin 2009 à 17h40 par Grimjow :
pouri

Introduction :
Quatrième poème des Fleurs du Mal. Dans l'Albatros et Elévation, Baudelaire fait état de deux mondes parallèles: celui de "l'azur" qui correspond à "l'idéal", au céleste et celui des humain, terrestre fait de sensations. Cette théorie, qui rappelle la théorie de Platon sur les idées, est reprise dans Correspondances. Baudelaire analyse les moyens d'établir une communication entre ces deux mondes, rôle du poète. Pour cela, deux types d'analogies sont suggérées: les corresqpondances verticales (monde terrestre/monde supérieur) et horizontales (entre les différentes sensations. Le poète semble y jouer le rôle de "déchiffreur de symboles".
Les deux quatrains énoncent la théorie des correspondances tandis que les deux tercets l'illustrent. Ainsi, en même temps qu'il expose sa théorie, Baudelaire la met en pratique.
Nous étudierons ce poème en trois parties correspondant au découpage du sonnet:
I. Premier quatrain
II. Deuxième quatrain
III. Les deux tercets

Premier quatrain
Il est construit sur l'équilibre homme/nature
temple, piliers CL du religieux et description de la nature
+ évocation par analogie des arbres et de la voûte des feuillages nature: lieu privilégié de la communication mystique avec le divin
confuses paroles épithète qui connote le symbole à déchiffrer + verbe: message nature lieu intermédiaire mais aussi signifiant
vivants piliers adjectif édifiant l'homme et la nature appartiennent au vivant et leur communication doit être possible (le terme de correspondances renvoie, chez les mystiques aux rapports entre les règnes)
l'homme noter la position symétrique en début de vers avec La nature les V 1,2: la nature
les V 3,4: l'homme
passe connote le provisoire l'homme n'agit pas sur la nature: statut de récepteur non d'émetteur
temple, pilier... forêts de symboles métaphore filée
+ reprise explicite des confuses paroles verticalité et message: correspondances
(nature mystique)
qui l'observent sujet: nature
objet: l' (l'homme) la nature émet et l'homme reçoit
regards familiers épithète complicité une relation bienveillante s'établit
paroles, regards auditif, visuel le lien passe par deux types de perceptions
Deuxième quatrain
prolonge le premier en le précisant...
échos, sons, répondent progression vers un langage compréhensible le déchiffrage du symbole du plus confus au moins confus
comme de longs échos... une ténébreuse et profonde unité, vaste comme la nuit et comme la clarté...les parfums, les couleurs et les sons se répondent quatrain construit sur deux comparaisons imbriquées
+ ponctuation légère Parfaite cohésion de l'ensemble: analogies entre perceptions sensorielles elles-mêmes comparables à ds correspondances entre les éléments de la nature (échos, confondent)
Comme de longs échos qui de loin se confondent K D L K K D L K D
O ON O ON ON
Allitérations
+ assonances harmonie imitative: échos qui répètent l'idée des correspondances
ténébreux, nuit, clarté, échos, sons interactions sensations auditives et visuelles correspondances horizontales
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent reprise de la correspondance précédente + sensation olfactive ajoutée + verbe d'interaction + seul vers non coupé à l'hémistiche liens entre les sens
+ mise en valeur de la phrase clef de la théorie des correspondances
strophes 1 et 2 nombreux pluriels diversité, richesse des symboles
nature / temple
clarté / nuit
unité association symboliques + unité impression générale d'unité, de totalité et de cohérence dans la diversité
(remarquer en + la régularité des alexandrins 6/6 sauf vers 8)
Les tercets
illustrent la théorie des synesthésies (correspondances horizontales entre les sensations)...
Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies comparaisons qui établissent la technique des correspondances
comparé - adjectif polysémique - mot de liaison - comparant la polysémie de l'adjectif permet de passer de sens en sens: odorat, toucher, ouïe, vue
+
connotations: innocence, pureté (enfants), harmonie musicale (hautbois), nature printanière (prairie)
corrompus, riches et triomphants connotation morale + opposition aux parfums précédents +

termes appréciatifs et dépréciatifs autre type de suggestion: renvoit à une spiritualité (reprise du rapport sensibilité/spiritualité )
même (surtout?) les parfums "corrompus"! = les fleurs du mal (sens 1)
l'ambre, le musc... et l'encens connotent l'exotisme des suggestion de plus en plus complexes, raffinées...
Ayant l'expansion des choses infinies diérèse ex/pan/si/ion

+

épithète hyperbolique insistance sur la puissance suggestive de ces parfums


un pouvoir de suggestion illimité
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens. transports: intensité des sentiments
l'esprit et les sens: alliance réactualisée on retrouve la théorie des correspondances: les sens provoquent par l'intensité des perceptions l'accès au spirituel
Conclusion :
Poème fondateur de la poétique de Baudelaire (et à terme du mouvement symboliste), Correspondances réussit le tour de force d'exposer une théorie tout en la mettant en pratique. Il s'agit de déchiffrer les symboles que nous transmet la nature afin d'accéder à un univers supérieur (spirituel). Pour cela, il faut accepter l'idée d'une mobilisation des sens en synergie.
Au-dela de la théorie, on trouve l'exotisme, la pureté et la corruption... autant de thèmes omniprésents dans les Fleurs du Mal.
Oui-oui: Pourquoi ne pas commencer par les premiers poèmes des Fleurs du mal? Tu recules devant une mère qui maudit son fils, dans Bénédiction ou, devant ces matelots qui se moquent du poète, dans l'Albatros, comme les prisonniers de la caverne se gaussaient du philosophe.
Hibou: Correspondances, est la clé pour Les Fleurs du mal, un portail si tu préfères, mais un portail qui éclairerait les autres poèmes, un paradigme en quelque sorte.
Oui-oui: L'étude de Correspondances permettrait d'éclairer le reste de l'œuvre, pour ceux qui souhaitent étudier ce recueil édité une première fois en 1857.
Hibou: Baudelaire y proclame que le poète est médiateur entre l'homme et la nature. Il y exprime sa théorie des correspondances horizontales et verticales et il y multiplie les figures rhétoriques qui permettent de mettre en évidence les relations: comparaisons, métaphores, oxymore.
Oui-oui: Tu veux dire qu'on y trouve l'incarnation d'une théorie, l'esprit rendu sensible, une illustration en quelque sorte?
Hibou: Exactement: c'est la clé de ce qu'on peut appeler, maladroitement, les instruments poétiques de Baudelaire.
Oui-oui: Pourquoi ce titre de Correspondances?
Hibou: Remarque le pluriel: il signifie que la diversité demeure ici bas, qu'elle ne sera jamais réduite à l'unité, ce qui reviendrait à déduire de manière triomphale l'existence de la réalité intelligible: les fleurs pousseront donc toujours sur le mal, pour ne pas dire le fumier.
Correspondances désigne tout se qui se correspond, est en relation: la relation se fonde sur l'analogie, une forme de relation entre deux objets de pensée différents en apparence: c'est donc l'imagination, ce pouvoir de rendre présent l'absence, la relation, qui, seule, par un acte de foi, dépasse le donné, souvent horrible, et entrevoit une surréalité.
Oui-oui: Par exemple?
Hibou: Eh bien, entre les arbres d'une forêt et les piliers d'un temple, l'imagination suppose une relation au delà des différences entre le minéral et le végétal: l'image, comme forme sensible des deux objets est analogue "visuellement": le signe vers le ciel, l'invitation à monter est analogue. La métaphore, La Nature est un temple marque l'analogie visuelle entre le pilier et l'arbre, et l'analogie spirituelle, la présence du sacré dans le signe qui s'élève vers le monde de l'esprit, l'infini vers lequel pointent le pilier, le sommet du temple comme la cime des pins noirs. L'expansion est signifiée.
Oui-oui: J'ai du mal à prendre ensemble l'horreur de la nature souvent manifestée par Baudelaire et cette exaltation de la Nature.
Hibou: il faut saisir le mouvement baudelairien inspiré principalement par trois philosophes: Platon, l'auteur de La République (Fin du Livre VI début du Livre VII), Swedenborg (1688-1792) et Charles Fourier (1772-1837):
Platon- Baudelaire reprend cette idée que le sensible est le reflet de la réalité intelligible, du monde de l'esprit.
Swedenborg- Baudelaire a trouvé dans son oeuvre le terme même de Correspondances. C'est un philosophe suédois, grand mathématicien, astronome, mais aussi grand inventeur, à l'imagination féconde, à la sensibilité extrême. A partir de1736, il éprouve des sortes d'extases avec une impression de liberté totale: il veut y voir des signes et compose un traité d'anatomie qui cherche à retrouver dans la diversité du corps l'unité du cérébral (cortex) ce qui l'oriente vers l'esprit. Toutes ses compétences en astronomie, il cherche à en faire un paradigme de la vie et progressivement, il découvre ou croit découvrir l'Esprit au fondement de la Nature et même de la matière. Comprends que son imagination et sa sensibilité lui permettent de mettre en relation les divers règnes de la nature (minéral, végétal, animal) avec l'Unité créatrice dont ils découlent.
Oui-oui: Il veut remonter vers le bien à partir d'une dégradation. C'est un schéma "émanatiste"?
Hibou: Oui, en quelque sorte Les fleurs du mal. La profondeur du visible c'est l'invisible. La vie conjugale pour notre philosophe suédois n'est que l'union des contraires pour l'éternité.
Cet esprit supérieur suit la tendance de la raison à unifier et brusquement découvre l'amour dans l'Incarnation comme si la connaissance était amour, correspondance reconnue, cette harmonie que Baudelaire trouve dans l'union des contraires qui, dans La morts de amants, s'exprime par un regard échangé, dans un éclair unique. Pour Baudelaire, il y aura deux moyens de s'élever: l'art et l'amour.
Fourier- Précurseur du socialisme français, il met en relation le minéral, le végétal, l'animal par ce que Baudelaire appelle Une ténébreuse et profonde unité. Fourier perdra beaucoup à vouloir mettre dans la lumière, dans l'objectivité, cette unité. Cela l'amènera par exemple à faire de la girafe un symbole de vérité qui s'élève au dessus du monde minéral car le front de la girafe plane au dessus de la matière ...
Dans tous les cas la Nature reflète par moment ou même incarne la réalité première, le monde de l'esprit. L'horrible, le mal vient de ce que la nature s'est éloignée par rapport à la réalité spirituelle qui est son origine, s'est dégradée dans le milieu spatio-temporel.
Joseph Llapasset
Correspondances horizontales, correspondances verticales.
Hibou: Voilà pourquoi dans Correspondances il n'y donc que des signes, qui renvoient:
-à l'unité du monde sensible, il s'agit de correspondances horizontales: Les parfums, les couleurs et les sons se répondent
-ou à la profondeur du visible comme reflet et symbole d'une réalité spirituelle, il s'agit de correspondances verticales, par exemple entre les parfums et les choses infinies.
Si le poète est médiateur entre l'homme et la Nature c'est parce qu'il est le seul à pouvoir saisir les symboles dans la nature et à les interpréter car il sait que la nature est une multiplicité d'apparences, des formes dégradées d'une origine spirituelle créatrice dont elle garde quelques reflets. C'est le mouvement vers l'ailleurs cher à Baudelaire.
Oui-oui: Et l'homme dans tout cela?
Hibou: Si l'homme passe sans interroger, en marchant vers la mort, le poète s'attarde à chercher le chiffre des symboles au risque que ses ailes de géant l'empêchent de marcher (L'Albatros).
Oui-oui: Je comprends bien la tâche du poète et l'importance de saisir les procédés poétiques de Baudelaire qui va souligner sans cesse les correspondances horizontales et les correspondances verticales: la comparaison, la métaphore et l'oxymore qui fait jaillir la relation d'une opposition de termes (Vivants piliers).
Mais que dire de plus sur ce sonnet?
Hibou: A toi de travailler! Quel est son mouvement?
Oui-oui: C'est un enseignement didactique:
d'abord l'explication théorique (deux quatrains), ensuite des exemples, le sixain que la tradition coupe en deux mais qui forme un tout dans le sonnet:
Premier quatrain: La Nature, le temple, l'homme qui passe.
Deuxième quatrain: les correspondances verticales et les correspondances horizontales.
Le sixain:
- deux vers pour illustrer les correspondances horizontales,
- quatre vers pour illustrer les correspondances verticales, celles qui invitent à l'expansion.
Hibou: Bien. La disproportion (2/4) dans le sixain est significative de l'importance donnée à la surréalité entrevue, au monde de l'Esprit. Et maintenant, où sont les comparaisons?
Oui-oui: Elles sont au service des correspondances: il suffit de prêter attention à chaque comme et il y en a 7.
Baudelaire a toujours le souci de se faire comprendre, me semble t-il, à relire les vers 5 et 8:
Comme de longs échos qui de loin se confondent...
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
Hibou: N'oublie pas d'étudier la musique des vers: Le rythme, comme retour à intervalle régulier d'un temps fort et l'harmonie comme union des contraires, comme jeu des sonorités égrenées par les consonnes et les voyelles.
Oui-oui: Le dernier vers! Qui chantent les transports de l’esprit et des sens.
Le rythme 3/3 // 3/3 impose à la voix une régularité que rien n'arrête qui la fait se prolonger à l'infini... La musique mêle les sonorités différentes: chantent - transport - esprit - et des sens.
Hibou: Dans le vers 12, Baudelaire fait entendre la puissance d'expansion des parfums: Ayant l’expansion des choses infinies,
Pour chaque terme, la deuxième partie est comme une propulsion, une expansion.
Joseph Llapasset

23 avr 2009 à 20h12 par léa :
Quelqu'un aurait-il un plan correct pour le commentaire sur correspondances svp ?

19 jan 2009 à 15h20 par pochet raphael :
Commentaire bien fait, même si je ne partage pas l'analyse verticale...

amha,
Le vers principal est le V.8 qui réfère au titre (synesthésies) et qui détermine l'action (= l'expansion de parfums/couleurs/sons agréables)auxquels l'homme accroche ou pas;

Il y a 3 thèmes principaux:
1)la confusion: 'confuses,confondent,tenebreuses'...
la Nature est confuse...normal, c'est un Dieu, par principe inaccessible
2)la corruption: passer du bien au mal (=titre de l'oeuvre),...référence à Rousseau?, spécificité humaine;
3)le transport: conclusion du poème où, paradoxe ultime, se noyer dans les parfums corrompus ouvrent à l'éveil de l'esprit et des sens

05 mar 2007 à 22h03 par :
cela ne vaut rien il s'agit d'un commentaire linéaire qui ne donne pas de sens au texte!

30 jan 2007 à 20h26 par inculte :
En effet ce n'est qu'une lecture analytique simple. Il ne fait que relever des procédés et de montrer leur effets produit sur le lecteur.
Ce n'est pas un travail regardé avec "recul",on peeut grace à ce travail ordonné puis rédiger un commentaire.
Cependant lecture analytique parfaite ^^

09 juin 2006 à 17h41 par Claire :
Ce document n'est pas catégorisé dans la partie commentaire mais explication de texte. C'est une aide au commentaire, pas un commentaire tout fait ! Et pour une explication de texte, je la trouve très bien faite, elle mérite largement la moyenne !

01 juin 2006 à 21h35 par :
commentaire très bien fait qui aborde bien le theme des synéstésies.16/20

11 mai 2006 à 17h50 par pereu :
très bon commentaire explicatif:17/20

07 mai 2006 à 03h10 par H :
analyse linéaire sa vaut pas la moyenne !

06 mai 2006 à 19h07 par Horo :
Tout à fait d'accord avec AB , ce commentaire est d'une nullité afligeante.

21 fév 2005 à 16h27 par :
Bon commentaire 16/20

Laisser un commentaire

Votre commentaire :

Votre nom :