Ce document correspond à la version en cache proposée par G o o g l e pour la page http://objectifbac.websanslimit.net/version-imprimable.php3?id_article=37.
La version « En cache » proposée par G o o g l e correspond à la page telle qu’elle se présentait lors de la dernière consultation effectuée par Google.
Il se peut que la page ait été modifiée depuis cette date. Cliquez ici pour consulter la page actuelle (sans mises en valeur).
Cette page mise en cache peut renvoyer à des images qui ne sont plus disponibles. Cliquez ici pour obtenir uniquement le texte mis en cache.
Pour créer un lien avec cette page ou l'inclure dans vos favoris/signets, utilisez l'adresse suivante : http://www.google.com/search?q=cache:jVwokqVfvF0J:objectifbac.websanslimit.net/version-imprimable.php3%3Fid_article%3D37+objectifbac+site:objectifbac.websanslimit.net+id_article&hl=fr&client=firefox-a.


Google n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.
Les termes de recherche suivants ont été mis en valeur : objectifbac 
Ces termes apparaissent uniquement dans les liens pointant sur cette page : id_article

..Objectifbac.tk - L’art poétique - Impression
Imprimer cette page http://objectifbac.websanslimit.netRetour au format Normal
.. L’art poétique ..
Extrait de Chant I


Introduction

Boileau a réuni toutes les techniques du classicisme, dont il est le chef de file. Il s’est inspiré fortement de l’Antiquité, il fait logiquement parti des Anciens. Dix ans après 1674 (date de la création de l’Académie), il rentre à l’Académie Française où il participe à la réalisation du dictionnaire. Boileau est un écrivain polyvalent qui a touché à tout dans le classicisme.
Ce texte s’adresse à de jeunes écrivains, il est du genre didactique avec un ton injonctif.

1- Les Règles du Classicisme
2- Sa conception de l’art poétique

I. LES REGLES DU CLASSICISME

 Le Classicisme est fondé sur la raison, on se défie du fantastique et on procède grâce à la logique.
voir les 4 premiers vers.
Le champ lexical du chemin, des cartes, de la marche et de la voie.
Restriction de l’expression au vers 4.

 Le classicisme est régit par la symétrie.
vers 21-24 : faible/dur, l’un/l’autre.
vers 32 : le rythme binaire est placé en chiasme.
« un vers était trop faible, et vous le rendez dur ».

 L’auteur exprime le principe de concision.
Il critique ce qu’il ne faut pas faire (le stérile est inutile).
Il a recours à des sortes de proverbes, de maximes.
« Souvent la peur d’un mal nous conduit dans un pire ».
Le présent de vérité générale montre que le sens de cette règle est large.

 La Vraisemblance.
vers 24 : métaphore de la nue, qui signifie nuage.
L’auteur sous-entend l’envol vers la vérité.

 Le public est un juge suprême.
Si le public désavoue l’œuvre, c’est l’auteur qui a tort. La cour est une preuve de bon goût.

 Le bon goût et le niveau de langage.
« Parnasse/halle" et "Pont-neuf ».
Cette antithèse géographique montre que le langage bas (des halles) ne fait partie du bon goût.

II. SA CONCEPTION DE L’ART POETIQUE

A. Aspect didactique

 Mode injonctif vers 32 : L’impératif est le signe du conseil.

 Boileau veut donner l’exemple et le contre-exemple.
Vers 46 : contre-exemple
Vers 52 : exemple à suivre
Boileau critique la préciosité (si vous ne savez pas ce que c’est, cherchez, c’est un courant littéraire féministe au style assez particulier !).

 L’auteur donne des illustrations concrètes.
Le Pont-neuf est une référence connue de tous à l’époque, et une référence simple.

 Boileau pose des questions pour y répondre, à la manière de nos chers professeurs. Par exemple au vers 25.

 L’auteur ne décourage pas son lecteur, il montre que c’est accessible.
vers 33 : succès « immédiat » après application du principe, puisque succès d’achat.

 L’écriture est au présent, ce qui montre l’intemporalité. Le texte est permanent, il n’est pas situé dans le temps.

 Il utilise des formules percutantes pour une meilleure intégration de la leçon par le lecteur.

B. La Critique

 vers 5 à 19 : la critique de la préciosité (vous avez bien fait de chercher !).
Il cite Seudéry, un poète précieux (vers 12), et en fait l’analyse.

 Il lit une description et démolit le roman fleuve, le roman labyrinthe, en se mettant dans la peau du lecteur qui lit une narration d’un véritable labyrinthe (les corridors...).
Champ lexical du déplacement.
Le roman fleuve est un labyrinthe intellectuel, d’où l’expression du champ lexical de l’échappée : je saute, fuyez...

 Pour l’auteur, la préciosité est l’art du détail.
Il évoque le détail inutile « ne vous chargez point ». Il critique l’excès, l’abondance, la répétition.

 Boileau critique le Baroque.
Vers 25-29 : « brille »=clinquant, « endorme »=manque de dynamisme,
Il critique le côté clinquant et le style lourd du baroque.

 Il critique le burlesque trivial.
vers 39 : « pointes triviales » = la bassesse de vocabulaire
« parla »=chose qui devrait être terminée
« Parnasse/halle »=antithèse
Champ lexical de la maladie, de la contagion (vers 43)
Mais Boileau distingue le burlesque (choses héroïques) du bouffon (parodies de choses non héroïques). Il sous-entend que le burlesque a de bons sujets mais une écriture mauvaise.

 Il critique le non respect de l’écriture linéaire (genre+niveau de langage+niveau social).
Vocabulaire populaire + situation populaire + poésie, qui est un niveau de langage sublime, est un mélange non harmonieux. Il est choqué par ceci.

 Il cite ou fait allusion à des auteurs.
citations : d’Assouci, Marot
allusions : vers 50 : le Typhon
vers 12 : fragment de l’œuvre mais pas l’auteur lui-même.

Boileau est sincère, il prend position, c’est presque un texte engagé de la littérature. L’exemplarité est importante pour la critique.

Conclusion

Le texte présente tous les ingrédients du classicisme. L’auteur passe de la théorie à la pratique. Comme le texte est publié au milieu du classicisme, il présente un bilan de ce qui a déjà été fait, et une influence sur les futurs écrivains. Boileau est parmi les Anciens, il écrit en alexandrin.

.. Retrouvez d'autres aides et ressources gratuites pour le bac de français sur http://objectifbac.websanslimit.net ..